Aah qu'il est simple de vous écrire sur un ton enjoué et quelque peu humoristique.

Aujourd'hui, malheureusement, ce n'est ni facile, ni agréable, que du contraire.

Samedi matin, la journée s'annonçait pourtant sous les meilleures auspices: le soleil avait percé, vous étiez venus en nombre, toute l'équipe de bénévoles avait fait un travail remarquable, notamment au niveau du balisage....

Un peu plus tard, à l'arrivée, vous étiez également nombreux à venir me trouver spontanément pour féliciter l'équipe organisatrice, pour la remercier, pour saluer la beauté du parcours. Notre objectif semblait donc atteint.

Et puis, un coup de fil...

Philippe était parti pour faire le parcours de 36 km en marche nordique, ce qui ne devait pas poser de problème pour un marcheur assidu comme lui. Et pourtant...

En tant qu'organisateurs, on a réagi, on a stressé puis on a pleuré. La tristesse est d'ailleurs toujours bel et bien là.

Mais on est bien conscient que celle-ci n'est en rien comparable à la douleur des proches de Philippe: sa compagne, son fils Loïc et ses amis du club de marche nordique MN-MPT qui étaient présents samedi, mais aussi tous les autres, bien entendu.

À vous, au nom de toute l'équipe organisatrice rejointe spontanément par de nombreux traileurs, je tiens à présenter nos plus sincères condoléances.

Je tiens également à remercier très chaleureusement plusieurs personnes qui nous ont "fait du bien":

Merci aux amis de club de Philippe qui, malgré leur immense tristesse, sont venus nous voir pour nous témoigner leur soutien et échanger quelques mots de réconfort. Merci! Vous avez témoigné d'une empathie extraordinaire.

Merci, vraiment merci également, aux quelques traileurs qui suivaient Philippe et qui ont vraiment tout fait pour tenter de le ramener à la vie. Vous avez été exceptionnels et fait preuve d'un sang froid et d'une solidarité remarquables.

Et puis, merci à tous ceux qui sont venus nous dire quelques mots, qui sont venus échanger un regard embué, qui sont venus mettre une main sur nos épaules.... c'était important pour nous maintenir sur pied.

Aujourd'hui (lundi), c'est congé, il fait ensoleillé. Est-ce que ce ne sont pas les conditions idéales pour, où que l'on soit, boire un verre à la mémoire de Philippe?

À Philippe!

Pour toute l'équipe du Trail du Viroin,
Corentin